Passer à contenu

Farmers in Haiti

Fermiers et parfums : une relation qui prospère en Haïti

Grâce à des formations aux meilleures techniques en matière d’agriculture et de conservation, les cultivateurs haïtiens de vétiver seront en mesure d’augmenter leurs revenus, d’obtenir de meilleures récoltes et de réduire leur impact sur l’environnement.

Si vous pouvez percevoir une note douce, fumée et boisée dans votre parfum favori, il y a de fortes chances que ce soit de l’huile de vétiver, un ingrédient utilisé dans de nombreux parfums. Cette substance populaire provient de la racine du vétiver, une plante dont Haïti produit parmi les meilleures variétés au monde.

C’est aussi un important produit agricole pour Unilever, que l’on retrouve dans bon nombre de nos marques domestiques et de soin corporel, dont Axe et Impulse. Nous avons à présent lancé un nouveau partenariat, baptisé Vetiver Together, pour améliorer – à la fois socialement et économiquement – les conditions de vie des petits planteurs de vétiver à Les Cayes, en Haïti.

Fragrance farm in Haiti
Fragrance bottles
Sunset in Haiti

Vetiver Together

Grâce à une étroite collaboration avec notre fournisseur, International Flavors & Fragrances, nous nous efforçons d’améliorer les rendements, de diversifier les sources de revenus, d’améliorer la sécurité alimentaire et d’autonomiser les femmes dans notre chaîne d’approvisionnement en vétiver.

Le vétiver est la seule source de revenus de bon nombre de cultivateurs. Mais, comme cette plante ne peut être récoltée qu’une fois tous les 12 à 18 mois, les fermiers moissonnent souvent les racines avant qu’elles soient entièrement arrivées à maturité, ce qui produit des récoltes de piètre qualité, détériore l’environnement et, au final, pèse sur les revenus.

Vetiver Together entend s’attaquer à ces défis en instaurant les bonnes pratiques adéquates, notamment le reboisement et la conservation du sol. Jadis, Haïti était couvert de forêts, mais présente aujourd’hui une des plus faibles couvertures forestières de la planète. L’abattage à des fins agricoles et de production de combustible domestique favorise l’érosion du sol et la pénurie d’eau.

Les fermiers recevront également des animaux d’élevage – à la fois comme source de nourriture complémentaire et comme source de revenus par l’échange et la vente d’œufs, de lait ou de viande.

Transmettre le cadeau

La majorité des cultivateurs de vétiver sont des hommes, car la culture de cette plante est physiquement lourde. Pour permettre aux femmes d’en tirer également un revenu, Heifer International – le partenaire dans la mise en œuvre du projet – fournira aux familles des animaux d’élevage et des semences pour le potager familial.

Chaque famille a convenu de donner la première progéniture femelle de leurs animaux d’élevage à une famille voisine dans le besoin, garantissant ainsi la transmission des sources de revenus.

Les femmes recevront également une formation à la gestion des élevages et aux compétences en leadership, tout en bénéficiant des microcrédits nécessaires au développement de petites entreprises.

Renforcement de la chaîne d’approvisionnement

Le projet est soutenu par l’Enhancing Livelihoods Fund – un partenariat entre Unilever, Oxfam Grande-Bretagne, et la Ford Foundation. Le fonds soutient des modèles innovants visant à améliorer les pratiques agricoles et à produire un impact social positif, surtout en matière d’autonomisation des femmes.

Cet investissement stratégique montre combien l’amélioration des moyens d’existence des petits exploitants et des communautés et le renforcement de la chaîne d’approvisionnement haïtienne en vétiver sont sources de bénéfices mutuels.

« Les partenariats tels que Vetiver Together sont d’excellents moyens si nous voulons parvenir au niveau de changement structurel nécessaire entre l’industrie et les chaînes d’approvisionnement, » déclare Dhaval Buch, chef du service des achats d’Unilever.