Passer à contenu

Nos actions en faveur de la santé de notre planète

publié:

Temps de lecture moyen: 5 Minutes

Nous lançons aujourd'hui une série de nouveaux engagements et actions ambitieux visant à lutter contre le changement climatique, à protéger et à régénérer la nature, et à préserver les ressources pour les générations à venir.

Forest river

Il y a cinq mois, pratiquement personne n'avait entendu parler du Covid-19. Pourtant cette maladie invisible est passée au premier plan, pratiquement du jour au lendemain. À juste titre. Des vies étaient – et sont encore – en jeu.

De cette manière, on a fait passer au second plan la crise du climat et de la nature : une menace bien plus importante et toujours d'actualité pour l'humanité et la planète.

Nous devons ainsi redoubler d'efforts. En effet, si le temps joue contre nous, nous avons toutefois une réelle fenêtre d'opportunité.

C'est la raison pour laquelle nous annonçons aujourd'hui un nouvel ensemble d'actions et d'engagements visant à améliorer la santé de la planète :

Ice capped mountains sit behind a lake. The reflection of the mountains is mirrored in the lake

Photo by Unilever employee, Ina Blatt

Redoublons d'audace pour aller encore plus loin

Nous sommes reconnus pour notre capacité à nous fixer des objectifs ambitieux. Le mois dernier, nous avons célébré les dix ans de notre Objectif en faveur de la vie durable. Nous en avons ainsi appris beaucoup sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.De même, nous avons annoncé l'an dernier des objectifs audacieux visant à maintenir le plastique dans l'économie circulaire – où il est réutilisé, recyclé ou composté – et à éviter qu'il soit rejeté dans l'environnement.

Nos nouveaux engagements constituent la prochaine étape. Ils sont encore plus ambitieux que toutes nos précédentes actions.

« Alors que le monde est confronté aux effets dévastateurs de la pandémie du Covid-19 et aux graves problèmes des inégalités », analyse Alan Jope, PDG d'Unilever, « nous ne pouvons pas nous permettre d'oublier que la crise climatique reste une menace pour nous tous. Le changement climatique, la dégradation de la nature, le recul de la biodiversité, la pénurie d'eau – tous ces problèmes sont liés et nous devons les aborder tous ensemble.

« Ce faisant, nous devons reconnaître que la crise climatique n'est pas seulement une urgence environnementale ; elle a aussi un impact terrible sur les vies et les moyens de subsistance. Par conséquent, il nous incombe de contribuer à la lutte contre la crise : en tant qu'entreprise et en agissant directement à travers nos marques ».

Face au défi de l'urgence climatique

Nous maintiendrons nos objectifs actuels, qui reposent sur des bases scientifiques : ainsi, à l'horizon 2030, nos propres activités n'émettront plus de carbone et nous aurons réduit de moitié l'empreinte des GES de nos produits tout au long de leur chaîne de valeur.

Face à cette crise climatique de grande ampleur, nous nous engageons par ailleurs à atteindre un niveau nul d'émissions nettes pour tous nos produits – de l'approvisionnement en matériaux au point de vente – à l'horizon 2039. Nous anticiperons ainsi de 11 ans l'échéance de l'accord de Paris de 2050.

Pour réaliser cet objectif ambitieux de décarbonisation, nous devrons assurer par ailleurs un niveau de transparence inédit tout au long de la chaîne de valeur. Dans notre effort vers le niveau zéro net, notre ambition est de communiquer sur l'empreinte carbone de chaque produit que nous vendons.

Photo by Unilever employee, Beatriz Slikta

Prendre soin de nos forêts

Cependant, pour lutter efficacement contre la crise climatique, nous devons également protéger les écosystèmes à forte teneur en carbone, comme les forêts, les tourbières et les forêts tropicales humides, qui sont essentiels pour atteindre les objectifs de l'accord de Paris.

Depuis plus de dix ans, nous sommes à la pointe de notre secteur d'activité sur le plan des pratiques en matière d'approvisionnement durable, et nos produits forestiers sont certifiés issus de sources durables selon des normes mondialement reconnues.

Nous pensons toutefois que nous devons nous imposer des normes encore plus strictes pour mettre fin à la déforestation. Nous nous sommes ainsi engagés à mettre en place une chaîne d'approvisionnement sans déforestation à l'horizon 2023.

Nous travaillerons également avec l'industrie, les ONG et les gouvernements pour protéger d'autres zones importantes à forte valeur de conservation et à stock de carbone élevé – celles qui extraient le carbone de l'atmosphère et le stockent – menacées d'être transformées en terres arables. S'ils ne sont pas protégés, les habitats naturels risquent de subir des effets dévastateurs..

Photo by Unilever employee, Attaporn Somboon

Régénérer la nature

Nous souhaitons par ailleurs contribuer à la régénération de la nature et à la préservation des ressources naturelles de la Terre pour les générations futures.

Grâce à de nombreuses années d'application des normes les plus strictes en matière d'agriculture durable, nous avons pu protéger les forêts et la biodiversité, stabiliser l'épuisement des sols et préserver la qualité de l'eau. Mais il ne suffit pas de protéger et de préserver. Nous devons également encourager les pratiques d'agriculture régénératrice privilégiant la restauration de la santé des sols, la préservation et l'accès à l'eau, l'augmentation active de la biodiversité locale et la régénération des forêts et autres paysages essentiels pour le carbone.

À cette fin, nous donnerons des moyens d'action à une nouvelle génération d'agriculteurs et de petits exploitants s'engageant dans la protection et la régénération de leur environnement agricole.

Parmi les initiatives que nous initierons figurent la garantie de droits fonciers légaux, des programmes de formation agronomique, l'accès au financement et l'inclusion financière ainsi que le développement de pratiques de restauration. Grâce à cette approche intégrée, il sera possible d'améliorer les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles.

Nous mettrons également en place un code de l'agriculture régénératrice pour tous nos fournisseurs. Il comprendra notamment les pratiques agricoles contribuant à la reconstitution des ressources essentielles : le sol, l'eau et la biodiversité. Comme nous l'avons fait précédemment avec notre code de l'agriculture durable, nous mettrons ce code à la disposition de toute organisation qui le jugerait utile – afin d'inspirer des changements dans le secteur dans son ensemble.

Photo by Unilever employee, Per-Alexander Charwat

Protéger et préserver l'eau

Dans le cadre de notre ambition de protéger et de régénérer la nature, nous allons intensifier nos efforts pour préserver l'eau. 40 % de la population mondiale est dès à présent affectée par la pénurie d'eau et plus de 2,1 milliards de personnes n'ont accès qu'à de l'eau potable insalubre. La sécurité dans le domaine de l'eau continuera de se détériorer à mesure que les conséquences du changement climatique se feront sentir sur la qualité et la disponibilité de l'eau dans le monde entier.

D'ici 2030, nous mettrons en œuvre des programmes de gestion de l'eau pour les communautés locales dans 100 zones affectées par la pénurie. Pour ce faire, nous nous appuierons sur les enseignements du programme Prabhat en Inde, qui garantit que les personnes vivant sur nos sites et aux alentours continuent d'avoir accès à l'eau dans le contexte de la crise climatique.

Le programme adopte une approche communautaire de la gestion de l'eau et consiste non seulement à aider les agriculteurs pendant les saisons de culture, mais aussi à répondre au besoin humain fondamental d'un accès facile à une eau saine et propre.

Nous nous joindrons également au Groupe Ressources en eau 2030, placé sous l'égide de la Banque mondiale, afin de contribuer à la refonte des pratiques existantes et au renforcement de la résilience de la gestion de l'eau sur les principaux marchés exposés au stress hydrique, comme l'Inde, le Brésil, l'Afrique du Sud, le Vietnam et l'Indonésie.

Photo by Unilever employee, Amrutash Nanda P

Accélérer l'action grâce à un nouveau fonds pour le climat et la nature

Pour accélérer nos actions, nos marques investiront collectivement 1 milliard d'euros dans un nouveau fonds dédié au climat et à la nature. Elles l'utiliseront au cours des dix prochaines années pour des initiatives visant à protéger et à améliorer la santé de la planète. Ces initiatives pourront inclure des projets de restauration des paysages, de réduction des émissions de carbone ou de reboisement et de rétablissement des habitats de la faune et de la flore.

Ce fonds s'appuiera sur l'excellent travail que nous réalisons déjà. Par exemple, Ben & Jerry's réduit les émissions de gaz à effet de serre des fermes laitières, Seventh Generation s’engage en faveur des énergies renouvelables pour tous et Knorr soutient les agriculteurs pour une culture plus durable des produits alimentaires.

« Notre responsabilité collective dans la lutte contre la crise climatique est de conduire à une réduction absolue des émissions de gaz à effet de serre, et non de nous concentrer simplement sur la compensation – et nous avons l'envergure et la détermination nécessaires pour réaliser cette ambition », explique Marc Engel, responsable de la chaîne d'approvisionnement chez Unilever. « Mais cela ne suffit pas. Si nous voulons avoir une planète saine à long terme, nous devons également prendre soin de la nature : les forêts, la biodiversité des sols et les écosystèmes aquatiques ».

« Dans la plupart des régions du monde, l'inclusion économique et sociale des agriculteurs et des petits exploitants dans la production agricole durable est le principal moteur de changement pour mettre un terme à la déforestation, restaurer les forêts et aider à la régénération de la nature. Ce sont en fin de compte eux qui sont les gardiens de la terre. Nous devons donc donner des moyens d'action à une nouvelle génération d'agriculteurs et de petits exploitants, et travailler avec eux afin d'apporter un changement radical dans la régénération de la nature ».

Rise for Climate march in San Francisco

Redonner la santé à la planète

La réaction mondiale au Covid-19 nous a donné un avant-goût de ce que pourrait être une transformation fondamentale. Nous avons vu à quel point nous pouvons initier des changements spectaculaires lorsque nous comprenons les enjeux et lorsque les gens s'identifient à ce qui est réellement important pour eux.

Tout en continuant à lutter contre la pandémie, nous devons intensifier et accélérer nos efforts pour relever les deux plus grands défis auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui : la crise climatique et les inégalités sociales. Nous avons besoin pour cela de la participation de tous. Non seulement des gouvernements, des entreprises et des ONG. Mais de chaque citoyen du monde.

Si vous vous préoccupez du développement humain et de la protection des ressources de la terre, vous devez essayer d'apporter une réponse sérieuse au changement climatique.

Nos nouveaux engagements offrent la possibilité d'en faire encore plus pour aider à restaurer la santé du monde naturel. Et si quelqu'un considère que ce n'est pas une ambition valable, demandons-lui simplement ceci...

Sur quelle planète vivez-vous ?

retour en haut de la page