Passer à contenu

A purple background with a line-drawn rabbit and mouse in white.

Comment vous pouvez contribuer à défendre les produits cosmétiques sans cruauté animale dans l’Union européenne

L’interdiction de l’Union européenne de recourir à l'expérimentation animale pour les produits cosmétiques est menacée. Mais Dove et The Body Shop se joignent aux groupes principaux de protection animale dans le monde pour défendre cette interdiction. Si vous êtes un citoyen de l’Union européenne, vous pouvez apporter votre aide.

Chez Unilever, nous croyons qu’il faut utiliser la science, et non les animaux, pour évaluer la dangerosité des produits et de leurs ingrédients, et nous travaillons avec nos partenaires pour mettre fin aux expérimentations animales pour la fabrication de cosmétiques au niveau mondial. Aujourd’hui, nous sommes fiers d'annoncer que notre plus grande marque de produits de beauté, Dove, s'associe à The Body Shop et aux principaux groupes de protection animale pour prendre position contre les nouvelles propositions qui pourraient signifier la fin des cosmétiques fabriqués sans cruauté animale dans l’Union européenne.

Ensemble, Dove, The Body Shop, PETA (Pour une éthique dans le traitement des animaux), Cruelty Free Europe, Humane Society International (HSI), Eurogroup for Animals et la Coalition européenne pour mettre fin à l’expérimentation animale (ECEAE) invitent les citoyens de l’UE à demander à la Commission européenne de maintenir son interdiction de longue date au sujet de l’expérimentation animale dans les cosmétiques. L’interdiction est menacée par les demandes de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) concernant l’expérimentation animale de quelque 150 ingrédients utilisés dans un large éventail de produits de consommation fabriqués en toute sécurité depuis de nombreuses années.

Dove et The Body Shop soutiennent les groupes de protection animale dans le lancement d’une Initiative citoyenne européenne (ICE) ; un mécanisme permettant aux citoyens de l’UE de faire entendre leur voix en demandant à la Commission européenne de proposer de nouvelles lois.

Les signatures d’un million de citoyens de l’UE sont nécessaires pour que la Commission européenne prenne des mesures afin de maintenir l’interdiction. Si vous remplissez les conditions requises, veuillez consulter le lien au bas de cette page pour afficher votre soutien.

Utilisez la science, pas les animaux

L’expérimentation animale pour les produits cosmétiques est interdite en Europe depuis 2004, après des décennies de campagnes menées par les consommateurs, les entreprises et les organisations de protection d’animale. En 2009, l’expérimentation animale pour les ingrédients des cosmétiques a été interdite dans l’UE. Et en 2013, l’UE a interdit la vente de cosmétiques ayant été testés sur des animaux.

Jusqu’à présent, l’approche de l’UE a été considérée comme un modèle de politique progressiste en réponse aux demandes des consommateurs et à la pression politique, suscitant une législation similaire dans de nombreux pays. Mais les récentes exigences de l’ECHA en matière d’expérimentation animale menacent l’interdiction, ainsi que les progrès accomplis dans le monde en vue une interdiction mondiale de l’expérimentation animale dans les cosmétiques. Des milliers d’animaux pourraient être soumis à des expérimentations cruelles et inutiles.

Pourtant, la science et la technologie modernes offrent des alternatives fiables à l’expérimentation animale. Les scientifiques en charge de la sécurité développent et utilisent des méthodes n’utilisant pas d’animaux depuis des décennies.

Vous pouvez en savoir plus sur notre travail dans ce domaine et sur les propositions de l’ECHA dans cet entretien avec Julia Fentem directrice du centre de sécurité et d'assurance environnementale d'Unilever et ardent défenseur de l’utilisation de la science de pointe en matière de sécurité sans expérimentation animale pour mieux protéger les personnes et notre planète.

Un million de voix pour faire changer les choses

Nous nous tenons aux côtés de Dove et de ses partenaires. Il est temps de protéger l’interdiction et de sauver à leur tour de la cruauté d’innombrables animaux. Voici comment vous pouvez aider.

Dove, The Body Shop et plus de 100 organisations de protection animale ont l’objectif d’atteindre le million de signatures plus rapidement que toutes les ICE de l’histoire, afin d’envoyer un message clair : les consommateurs européens n’accepteront pas de promesses non tenues, ni de réglementations qui signifient que des animaux souffrent et meurent pour des cosmétiques.

L’ICE appelle la Commission européenne à maintenir les réglementations existantes sur l’expérimentation animale dans les cosmétiques et à s’engager à établir une feuille de route pour éliminer progressivement l’expérimentation animale dans l’UE.

« L’expérimentation animale ne doit pas intervenir dans la fabrication de produits cosmétiques »

Selon certains sondages¹, les trois quarts des adultes des États membres de l’UE conviennent que l’expérimentation animale pour les produits cosmétiques et leurs ingrédients est inacceptable en toutes circonstances, et 70 % d’entre eux soutiennent un plan visant à éliminer progressivement toute expérimentation animale.

« Chez Dove, nous sommes fermement opposés à la cruauté envers les animaux. Nous sommes fermement convaincus que l’expérimentation animale n’a pas sa place dans les produits cosmétiques ou leurs ingrédients et nous avons été les premiers à proposer des alternatives sûres et sans cruauté pour évaluer la sécurité des produits et des ingrédients depuis de nombreuses années », déclare Firdaous El Honsali, Directrice mondiale de la communication et du développement durable chez DOVE.

« Cet engagement nous pousse à prendre des mesures urgentes pour protéger l’interdiction de l’expérimentation animale dans l’UE. Avec nos partenaires, nous encourageons à la fois nos pairs du secteur de la cosmétique et le grand public à faire entendre leur voix dans la lutte pour mettre fin une fois pour toutes aux expérimentations animales dans l’UE en signant cette Initiative citoyenne européenne. »

Christopher Davis, Directeur mondial de la RSE et des campagnes de communication chez The Body Shop International, ajoute : « Notre travail avec nos partenaires de campagne Cruelty Free International a conduit à l’interdiction initiale de l’Union européenne en 2013. Aujourd’hui, nous demandons à l’UE, qui abrite le plus grand marché mondial de cosmétiques, de tenir sa promesse révolutionnaire. Nous sommes fiers de collaborer avec Dove et de parler d’une seule voix, aux côtés de tous ceux qui œuvrent en faveur de la fin des expérimentations animales dans les cosmétiques, mondialement, afin de soutenir cette initiative citoyenne européenne. »

[1]https://comresglobal.com/polls/cruelty-free-europe-animal-testing-in-the-eu/ Une enquête à l’échelle européenne auprès du public pour évaluer la perception de l’expérimentation animale dans l’UE.