Unilever se fixe de nouvelles ambitions audacieuses dans le cadre de "Future Foods"

  • Unilever fixe un objectif de vente de 1 milliard d'euros pour les alternatives végétales à la viande et aux produits laitiers.
  • Unilever s'engage également à réduire de moitié le gaspillage alimentaire et à améliorer les normes nutritionnelles de ses marques.
  • Les objectifs annoncés s'inscrivent dans le cadre de la nouvelle initiative mondiale Future Foods, qui vise à soutenir un système alimentaire mondial plus sain et plus durable.
Different flavours for Vegetarian Burger

Londres/Rotterdam, 18 novembre 2020 - Unilever a annoncé aujourd'hui son nouvel objectif de ventes mondiales annuelles de 1 milliard d'euros de produits à base de viande et de produits laitiers d'origine végétale, au cours des cinq à sept prochaines années. En Belgique, la croissance sera amenée notamment par le lancement de Le Boucher Végétarien ainsi que par l'augmentation des alternatives vegan de marques telles que Hellmann's, Knorr, Magnum et Ben & Jerry’s.

Cet objectif s'inscrit dans le cadre de l'ambition Future Foods d'Unilever, lancée aujourd'hui à l'échelle mondiale avec deux objectifs clés : aider les gens à passer à une alimentation plus saine et contribuer à réduire l'impact environnemental de la chaîne alimentaire mondiale.

Unilever s'est également engagé à atteindre ces objectifs :

  • Réduire de moitié le gaspillage alimentaire dans ses opérations mondiales directes, de l'usine jusqu’à l’étalage en magasin, d'ici 2025, soit cinq ans plus tôt que l'engagement précédent, dans le cadre de l'objectif de la Champions 12.3 coalition.
  • Doubler d'ici 2025, à l’échelle mondiale, le nombre de produits offrant une alimentation positive - plus de produits contenant des quantités importantes de légumes, de fruits, de protéines ou de micronutriments tels que les vitamines, le zinc, le fer et l'iode.
  • Continuer à réduire les taux de calories, de sel et de sucre dans les produits :
    • 85% du portfolio mondial de produits alimentaires d'Unilever aidera les consommateurs à réduire leur consommation de sel à 5g par jour au maximum, d'ici 2022.
    • 95% des glaces vendues par Unilever ne contiendront pas plus de 22g de sucre total et 250 kcal par portion d'ici 2025. Cela s'ajoute aux glaces pour enfants de l'entreprise, dont la teneur en sucre est plafonnée à 110 kcal depuis 2014.

Hanneke Faber, Présidente de la division "Food & Refreshment" d'Unilever, déclare : « En tant que l'une des plus grandes entreprises alimentaires du monde, nous avons un rôle essentiel à jouer pour aider à transformer le système alimentaire mondial. Ce n'est pas à nous de décider pour les gens ce qu'ils veulent manger, mais c'est à nous de rendre accessibles à tous des options plus saines et d'origine végétale. Ce sont des objectifs audacieux et ambitieux qui démontrent notre volonté d'être une force du bien ».

Sophie Souied, General Manager Unilever Belux : « Il est largement reconnu que le système alimentaire mondial actuel est inéquitable et inefficace. Un milliard de personnes dans le monde ont faim, tandis que deux milliards sont obèses ou en surpoids. Un tiers de toute la nourriture produite est jetée. Et l'agriculture animale est le deuxième plus grand contributeur aux émissions de gaz à effet de serre après les combustibles fossiles ainsi qu'une cause majeure de déforestation, de pollution de l'eau et de l'air et de perte de biodiversité. Nous voulons être des acteurs du changement en contribuant à améliorer les habitudes alimentaires et en réduisant le gaspillage de nourriture, ce qui aura des conséquences positives sur la préservation de la nature et de la biodiversité ».

Le rapport EAT-Lancet de 2019 a montré qu'un régime alimentaire riche en aliments d'origine végétale et moins riche en aliments d'origine animale présente des avantages à la fois pour la santé et pour l'environnement.

Future Foods en Belgique

Depuis plusieurs années, Unilever développe ses activités dans le domaine des alternatives à la viande et aux produits laitiers. Après avoir acquis Le Boucher Végétarien en 2018, Unilever a étendu la marque de substituts de viande à plus de 30 pays, dont la Belgique en 2020, et a été choisie l'année dernière comme fournisseur du Plant-based Whopper de Burger King en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Fin 2018, Hellmann's Vegan est apparu sur le marché dans un pot en verre. L'objectif est d'élargir la gamme à d'autres produits en lançant notamment un format plus grand en squeeze et une variante végane à l'ail.

Knorr travaille depuis des années à la réduction drastique du sel dans ses produits. Un cube de bouillon sans sel sera lancé au premier trimestre 2021, une première étape dans la confection de plats savoureux. Via son opération « A Petits Plats », Knorr a l’ambition d’aider les Belges (qui ne consomment au quotidien en moyenne que 150g sur les 300g de légumes recommandés) à manger plus de légumes. Via ses bouillons et soupes, le lancement au premier trimestre 2021 de wraps de légumes, des recettes à base de légumes et des partenariats étroits avec les détaillants, Knorr veut inspirer les consommateurs à consommer plus de légumes.

Dans le domaine des crèmes glacées, le premier Magnumvegan a été récompensé par PETA en 2019 en tant que meilleure crème glacée vegan. La crème glacée caramel à la noix de coco Ben & Jerry's sans produits laitiers figure parmi les 25 meilleures innovations de Nielsen (Nielsen’s top 25 Breakthrough Innovations) en Europe pour 2020. De plus, la dernière innovation vegan « Vegan Cookie Dough » est déjà la 6ème meilleure vente de Ben & Jerry’s en Belgique. L’assortiment vegan de Ben & Jerry’s représente 10% de son chiffre d’affaire.

Au rayon des boissons, depuis 2010, Lipton Ice Tea a réduit son taux de sucre de 40%. En tout, Lipton Ice Tea compte 59% de sucre en moins que les autres softs en contenant. L’ambition est de continuer sur cette voie, et de transformer notamment la gamme Lipton Ice Tea Green en une boisson pauvre en sucre, c’est-à-dire contenant moins de 2,5g de sucre pour 100ml.

Unilever participe à l’opération Too Good To Go, visant à vendre des produits proches de leur date de péremption. Les premiers tests de vente sont très satisfaisants. Le projet est à l’étude pour rendre la participation d’Unilever plus structurelle.

En 2019, Unilever a investi 85 millions d'euros dans "The Hive", un centre d'innovation alimentaire de l'université de Wageningen aux Pays-Bas, pour soutenir la recherche sur les ingrédients végétaux et les alternatives à la viande, les cultures efficaces, les emballages alimentaires durables et les aliments nutritifs.

Les objectifs de la division Food & Refreshment soutiennent également les engagements mondiaux d'Unilever visant à mettre en place une chaîne d'approvisionnement sans déforestation d'ici 2023, à investir 1 milliard d'euros dans un nouveau fonds pour le climat et la nature, et à atteindre des émissions nettes nulles pour tous les produits d'ici 2039. La société s'est également engagée à faire en sorte que 100% de ses emballages en plastique soient réutilisables, recyclables ou compostables d'ici 2025.


Contact presse : Marie-Adélaïde Defourny – marieadelaide.defourny@unilever.com - +32 492 91 77 30

Notes aux rédacteurs

Le marché mondial de la viande d'origine végétale connaît un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 15,8%, qui devrait atteindre 35,4 milliards de dollars d'ici 2027. Barclays a estimé en 2019 que le marché élargi de la viande végétale pourrait croître de plus de 1000% au cours des dix prochaines années, pour atteindre 140 milliards de dollars en 2029. L'étude a également révélé que 92% des repas vegan au Royaume-Uni sont consommés par les 22 millions de "flexitariens" non-végétariens présents sur le marché1 .

La recherche en 2020 du réseau d'investisseurs éthiques FAIRR a souligné que deux géants mondiaux de l'alimentation sur cinq disposent désormais d'équipes spécialisées pour développer et vendre des alternatives à la viande et aux produits laitiers. Unilever est l'une des deux seules entreprises à être citée comme "pionnière" dans le classement FAIRR de cette année des 25 premiers détaillants et fabricants alimentaires mondiaux qui se tournent vers des sources de protéines plus durables. 2

Exemple de projet d'innovation d'Unilever Foods

L'annonce récente du partenariat d'Unilever avec l'expert en microalgues Algenuity marque une étape importante dans ce changement critique vers le développement d'alternatives alimentaires durables. Bien qu'elles regorgent de protéines, d'antioxydants, de vitamines et de minéraux, les microalgues ne se sont jamais vraiment imposées, principalement en raison de leur forte couleur verte et de leur goût et odeur amers.

Pour remédier à cela, Algenuity a développé une technologie innovante appelée Chlorella Colours® qui enlève le goût désagréable, sans réduire le contenu nutritionnel bénéfique des microalgues. Leurs propriétés émulsifiantes et enrichissantes sont similaires à celles des ingrédients traditionnels tels que les œufs, ce qui signifie qu'elles peuvent être utilisées dans une multitude d'aliments, notamment la mayonnaise, les soupes, les sauces, les substituts de viande, les produits de boulangerie et les pâtes. Bien entendu, cela rend également les microalgues particulièrement intéressantes pour les marques d'Unilever comme Hellmann's, Knorr et Le Boucher Végétarien.

À propos d'Unilever

Unilever est l'un des principaux fournisseurs mondiaux de produits de beauté et de soins personnels, de soins à domicile et de produits alimentaires et de rafraîchissement, avec des ventes dans plus de 190 pays et touchant 2,5 milliards de consommateurs par jour. Unilever emploie 150 000 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 52 milliards d'euros en 2019. Plus de la moitié de l'empreinte de la société se trouve sur les marchés en développement et émergents. Unilever compte environ 400 marques présentes dans les foyers du monde entier, dont Dove, Knorr, Dirt Is Good, Rexona, Hellmann's, Lipton, Wall's, Lux, Magnum, Axe, Sunsilk et Surf.

Unilever's Sustainable Living Plan (USLP) soutient la stratégie de l'entreprise et s'engage à:

  • plus d'un milliard de personnes à prendre des mesures pour améliorer leur santé et leur bien-être.
  • Réduire de moitié l'impact environnemental de nos produits d'ici 2030.
  • Améliorer les moyens de subsistance de millions de personnes.

USLP crée de la valeur en stimulant la croissance et la confiance, en éliminant les coûts et en réduisant les risques. Les marques de l'entreprise en matière de modes de vie durables ont généré 78 % de la croissance totale et 75 % du chiffre d'affaires en 2019.

Depuis 2010, nous avons pris des mesures dans le cadre du Unilever's Sustainable Living Plan (USLP) pour aider plus d'un milliard de personnes à améliorer leur santé et leur bien-être, à réduire de moitié notre empreinte écologique et à améliorer les moyens de subsistance de millions de personnes grâce à la croissance de notre entreprise. Nous avons fait des progrès significatifs et continuons à élargir notre ambition - en 2019, nous nous sommes engagés à faire en sorte que 100% de nos emballages plastiques soient entièrement réutilisables, recyclables ou compostables d'ici 2025. Bien qu'il reste encore beaucoup à faire, nous sommes fiers d'avoir été reconnus en 2019 comme leader du secteur dans l'indice de durabilité Dow Jones et en 2020 - pour la dixième année consécutive - comme l'entreprise la mieux classée dans l'enquête GlobeScan/SustainAbility Sustainability Leaders.

Pour plus d'informations sur Unilever et ses marques, veuillez consulter le site www.unilever.com.

Pour plus d'informations sur le USLP : www.unilever.com/sustainable-living/

À propos de Le Boucher Végétarien

Le Boucher Végétarien a été fondé par Jaap Korteweg, un agriculteur issu de la neuvième génération et véritable amateur de viande devenu végétarien. Avec un large assortiment de substituts de viande, Le Boucher Végétarien a pour objectif de devenir le plus grand boucher du monde à produire des protéines végétales qui rivalisent avec la viande animale en termes de goût, de texture et de valeur nutritionnelle.

Le Boucher Végétarien a été racheté par Unilever en 2018, et ses produits sont vendus sur près de 30 marchés, dont la Belgique. Le fondateur Jaap Korteweg a reçu à deux reprises le prix de l'entrepreneur de l'année et s'est classé dans le top cinq du Sustainable 100 du journal néerlandais Trouw au cours des trois dernières années.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site www.LeBoucherVegetarien.be

Safe Harbour Statement

Cette annonce peut contenir des déclarations prospectives, y compris des "déclarations prospectives" (forward-looking statements) au sens de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Des mots tels que "fera", "vise", "attend", "anticipe", "a l'intention", "regarde", "croit", "vision", ou la négation de ces termes et d'autres expressions similaires de performances ou de résultats futurs, ainsi que leur négation, sont destinés à identifier ces déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont basées sur les attentes et les hypothèses actuelles concernant les développements anticipés et d'autres facteurs affectant le groupe Unilever (le "groupe"). Elles ne constituent pas des faits historiques, ni des garanties de performances futures.

Comme ces déclarations prévisionnelles impliquent des risques et des incertitudes, il existe des facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par ces déclarations prévisionnelles. Parmi les autres risques et incertitudes, les facteurs importants ou principaux qui pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux exprimés ou suggérés par ces déclarations prospectives sont les suivants: les marques mondiales d'Unilever ne répondant pas aux préférences des consommateurs ; la capacité d'Unilever à innover et à rester compétitif ; les choix d'investissement d'Unilever dans la gestion de son portefeuille ; l'effet du changement climatique sur les activités d'Unilever ; la capacité d'Unilever à trouver des solutions durables pour ses emballages plastiques ; des changements significatifs ou une détérioration des relations avec les clients ; le recrutement et la rétention d'employés talentueux ; les perturbations de notre chaîne d'approvisionnement et de distribution ; l'augmentation ou la volatilité du coût des matières premières et des produits de base ; la production de produits sûrs et de haute qualité ; une infrastructure informatique sûre et fiable ; l'exécution d'acquisitions, de désinvestissements et de projets de transformation de l'entreprise ; les risques économiques, sociaux et politiques et les catastrophes naturelles ; les risques financiers ; le non-respect de normes élevées et éthiques ; et la gestion des questions réglementaires, fiscales et juridiques. Un certain nombre de ces risques ont augmenté en raison de la pandémie actuelle de Covid-19. Ces déclarations provisionnelles ne sont valables qu'à la date du présent document. Sauf si une loi ou une réglementation applicable l'exige, le groupe décline expressément toute obligation ou tout engagement de publier des mises à jour ou des révisions des énoncés provisionnelles contenus dans le présent document afin de refléter tout changement dans les attentes du groupe à cet égard ou tout changement dans les événements, les conditions ou les circonstances sur lesquels ces énoncés sont fondés. De plus amples détails sur les risques et incertitudes potentiels affectant le groupe sont décrits dans les documents déposés par le groupe auprès du London Stock Exchange, d'Euronext Amsterdam et de la US Securities and Exchange Commission, y compris dans le rapport annuel sur le formulaire 20-F 2019 et le rapport annuel et les comptes d'Unilever 2019.

1 Barclays ‘Carving up the Alternative Meat Market’ (2019) https://www.investmentbank.barclays.com/our-insights/carving-up-the-alternative-meat-market.html

2 FAIRR-rapport (2020) https://www.fairr.org/article/leading-food-firms-now-have-dedicated-teams-for-plant-based-products/

Safe Harbour

Where relevant, these actions are subject to the appropriate consultations and approvals.

This announcement may contain forward-looking statements, including 'forward-looking statements' within the meaning of the United States Private Securities Litigation Reform Act of 1995. Words such as 'will', 'aim', 'expects', 'anticipates', 'intends', 'looks', 'believes', 'vision', or the negative of these terms and other similar expressions of future performance or results, and their negatives, are intended to identify such forward-looking statements. These forward-looking statements are based upon current expectations and assumptions regarding anticipated developments and other factors affecting the Unilever Group (the 'Group'). They are not historical facts, nor are they guarantees of future performance.

Because these forward-looking statements involve risks and uncertainties, there are important factors that could cause actual results to differ materially from those expressed or implied by these forward-looking statements. Among other risks and uncertainties, the material or principal factors which could cause actual results to differ materially are:

Unilever's global brands not meeting consumer preferences; Unilever's ability to innovate and remain competitive; Unilever's investment choices in its portfolio management; inability to find sustainable solutions to support long-term growth; the effect of climate change on Unilever's business; customer relationships; the recruitment and retention of talented employees; disruptions in our supply chain; the cost of raw materials and commodities; the production of safe and high quality products; secure and reliable IT infrastructure; successful execution of acquisitions, divestitures and business transformation projects; economic and political risks and natural disasters; financial risks; failure to meet high and ethical standards; and managing regulatory, tax and legal matters.

These forward-looking statements speak only as of the date of this announcement. Except as required by any applicable law or regulation, the Group expressly disclaims any obligation or undertaking to release publicly any updates or revisions to any forward-looking statements contained herein to reflect any change in the Group's expectations with regard thereto or any change in events, conditions or circumstances on which any such statement is based.

Further details of potential risks and uncertainties affecting the Group are described in the Group's filings with the London Stock Exchange, Euronext Amsterdam and the US Securities and Exchange Commission, including in the Annual Report on Form 20-F 2019 and the Unilever Annual Report and Accounts 2019.

Approfondir ces sujets
haut de page

PARLEZ-NOUS

Nous sommes toujours ravis de parler avec ceux qui partagent l'objectif commun d'un avenir durable.

CONTACTEZ-NOUS

Contactez Unilever et ses équipes de spécialistes ou trouvez des contacts du monde entier.

Contactez-nous